Hetalia Last Judgment
Depuis toujours l'humanité à mené une longue quête pour atteindre l'immortalité. Au cours du temps, les humains ont remarqués la présence d'individu ayant cette capacité de traversé le temps hors de l'échelle de vie humaine. Les nations.
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet  :: Terre désolée :: QG Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[14.06.18] Le cadeau maudit des Dieux • ft. Heracles

avatar
Masculin
Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : dans le QG

Information
Capacité: Force
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Mar 12 Juin - 13:15


Le cadeau maudit des Dieux

ft. Heracles Karpusi

Meredith avait le nez plongé dans son bouquin. Encore et toujours le même. Il ne s'en lassait pas, mais un peu de nouveauté ne lui ferait pas trop de mal et il avait presque hâte que son frère lui ramène un autre livre -peu importe lequel- lors de sa prochaine sortie. Presque. Parce qu'il n'avait pas non plus envie que l'écossais file en douce à l'extérieur. Chose qu'il faisait beaucoup trop, d'ailleurs.

Dans un soupir, le brun s'enfonça dans son canapé, replongea dans sa lecture. Pourtant, il n'avait pas le cœur à ça, malgré toute l'affection qu'il porte à Ken Follett. Trop de choses le tracassaient, trop de choses l'agaçaient. Le français, son frère... Mais aussi cet état du monde désastreux, le fait d'être enfermé, cette marque sur sa main... La fin du monde. Difficile d'en tirer du positif.

Perdu dans ses pensées les plus sombres, Meredith relisait la même phrase en boucle, encore et encore. Encore et encore. Encore et encore, jusqu'à ce qu'il referme brusquement le livre. La fatigue pesait elle aussi sur son moral... Comment les autres faisaient-ils ?

Le gallois balada alors son regard dans le salon, à la recherche d'âme qui vive. Il remarqua alors son camarade Heracles, somnolant dans un coin. La présence de Pays de Galles -le chat- pas loin de lui fit sourire Pays de Galles -la nation. Mais plus encore que le félin, autre chose titilla la curiosité de Meredith. Et son estomac.

« Eh, Heracles ! Tu m'passes l'truc à côté d'toi ? »

L'truc en question était bien entendu un plat de petits biscuits. Très appétissants, certainement pas fait pas un Kirkland. Une folie culinaire que l'un d'entre eux s'était accordé, certainement pour remontrer le moral des troupes. Et c'est exactement ce dont le gallois avait besoin.

Il attendit alors, la main tendue, que le grec daigne accéder à sa demande.


Oui c'est un rp dans "le futur", mais faut que ça se passe après le RP mission 5, pour plus de fun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 18
Date d'inscription : 30/05/2018

Information
Capacité: Manipulation télékinésie
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Jeu 14 Juin - 16:02
« Eh, Heracles ! Tu m'passes l'truc à côté d'toi ? »

Tient ? Il n’avait pas entendu une voix lui parler ? Rêvait-il ou cette voix lui parlait vraiment ?
Que se passait-il si il attendait pour voir si cette voix aller insister ?
Il ouvrit un œil et vit son ami Pays de Galles (qu’il avait surnommé Hermès) qui semblait attendre quelque chose de lui. Était-ce lui qui lui avait parlé ? Et si c’était le cas que lui avait-il dit ? Son esprit était embrouillé entre le monde réel et onirique, il ne savait pas très bien ce qui venait de se passer et il était encore endormi.
Devait-il demander à Hermès si il lui avait parlé ? Devait-il lire la situation pour comprendre ce qu’il se passait ?

Trop de choses à faire dès le réveil, ça donnait envie de se rendormir pour ne pas avoir à se préoccuper de tout cela.
C’est ce qu’il aurait fait si Hermès n’était pas son ami. Mais Hermès était son ami et le Grec ne pouvait pas en bonne conscience l’ignorer comme un Turc, il fit donc un effort et regarda mieux le gallois.
Il avait la main tendue vers un plateau de biscuits, donc il en voulait très certainement. Pourquoi ne se bougeait-il pas lui-même pour les prendre ? Eh bien Héraclès était juste à côté du plat, le gallois voulait sans doute qu’il le lui passe vu qu’il était plus près. Il appliquait donc lui aussi la loi du moindre effort.
Si Héraclès l’appliquait ici il rentrerait en contradiction avec son désir d’aider son nouvel ami, mais en même temps il fallait se bouger et il avait vraiment la flemme.

Grèce songea à dire quelque chose mais cela aussi requérait de l’énergie et il avait tout autant la flemme.
Que faire ? Réfléchir était bien aussi fatiguant.
L’esprit vide, il fixa le plat de biscuits. Sa flemme et son désir de donner le plat se combattant.
Finalement après avoir fixé les biscuits pendant un long moment, Grèce se dit que cela serait bien si ils pouvaient se mouvoir tout seul et aller entre les mains de son ami.
Ah mais ça n’arriverait jamais.
Et ce fut donc pour cela que le plat lévita dans les airs sous les yeux ébahie du Grec jusqu’à atterrir parfaitement dans la main tendue du gallois.

Il n’avait pas pris de drogue. Etait-il encore endormi ? C’était certainement cela. Il venait de faire un rêve et il allait continuer à en faire puisqu’il était en train de dormir et il n’était absolument pas réveillé.
Bon alors voyons voir si il pouvait changer le rêve pour se retrouver entouré de chats.
La loi du moindre effort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : dans le QG

Information
Capacité: Force
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Ven 15 Juin - 12:31


Le cadeau maudit des Dieux

ft. Heracles Karpusi

La main tendue, il attendait que le grec émerge de son sommeil et qu'il trouve la force de se lever pour lui apporter le plat. Ou juste, de tendre le bras à son tour et, ainsi, dans un effort commun, ils pourraient accomplir de grandes choses !

Mais la flemme, c'est fourbe et vicieux. Ça pourrait même vous tuer. La preuve : même avec le ventre qui gargouille, Meredith n'avait même pas l'envie de se lever lui-même pour récupérer les gâteaux. Et cela pouvait durer longtemps. Très longtemps.

La main tendue, donc, il semblait à Meredith que le temps s'écoulait à une lenteur épouvantable, alors que cela ne devait faire qu'une trentaine de secondes. Le gallois est un garçon patient, mais pas quand son ventre crie famine. Et il commençait même à envisager -je cite- "d'se bouger l'cul" et de combattre vaillamment cette cruelle flemme en allant récupérer lui-même les fameux biscuits.

Allez, Herac' ! lui lança-t-il mentalement, espérant sans doute pouvoir communiquer avec lui par la pensée. C'est juste un plat, t'peux l'faire !

Et comme si le Seigneur ou je ne sais quelle autre entité divine avait entendu leurs prières silencieuses, v'là que le plateau se mit soudain à léviter tel le Saint Graal autour de la Table Ronde pour finalement atterrir entre les mains du gallois. Le regard de ce dernier fit donc plusieurs aller-retours entre le plat magique et son ami. Perplexe, mais surtout surpris.

« Pince moi, j'rêve..., souffla-t-il dès qu'il eut reprit ses esprits, tout en se pinçant lui-même le bras. Il s'est passé quoi !? C'toi qu'a fait ça !? »

Non parce qu'il en a vu des choses étranges et magiques ; c'est un Kirkland, ils parlent aux fées, chevauchent dragons et licornes et ont des sourcils mutants... Mais ça, c'est du jamais vu.

Et il ne pensa pas de suite que cela était dû à l'étrange marque sur le dos de la main du grec... Un nouveau cadeau maudit des Dieux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 18
Date d'inscription : 30/05/2018

Information
Capacité: Manipulation télékinésie
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Sam 16 Juin - 16:20
Les chats ne voulaient pas apparaître.
Faisait-il quelque chose de mal ou n’arrivait-il tout simplement pas à changer le cours de son rêve ?
Après avoir fait voler un plateau de biscuits, sûrement que faire apparaître des chats n’était pas trop compliqué, non ?

« Pince moi, j'rêve... Il s'est passé quoi !? C'toi qu'a fait ça !? »

Rêve ? Il entendait Pays de Galles lui parler, pourquoi rêvait-il de Pays de Galles qui parlait de rêve ? Bon après tout si c’était un rêve, peut-être était-ce normal de rêver de son ami, toutefois il avait l’air bien choqué, n’était-ce pas normal de faire des choses étranges dans un rêve ?
Ou alors ce Pays de Galles ne comprenait pas ce qui se passait dans le rêve.
Des chats. Il voulait vraiment des chats. Quand allaient-ils venir ? Peut-être que si il y pensait assez fort, tout comme pour léviter le plat, ils allaient apparaître ?
Grèce ferma les yeux et se concentra sur une image de chat, il voulait faire apparaître tous les chats sur cette image mentale, il se concentrait aussi fort que ce qu’il avait fait pour le plat.
Puis le temps passa. Une minute. Cinq minutes. Dix minutes. Rien.

Avec une moue déçu, le Grec prononça enfin quelques mots : «  Je n’arrive pas à faire apparaître des chats…  »

Il avait réussis à faire voler un plateau dans ce rêve mais il n’arrivait même pas à s’entourer de chats ni même à en faire apparaître un seul. Quel hérétique il faisait.

Grèce, l'hérétique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : dans le QG

Information
Capacité: Force
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Sam 16 Juin - 19:46


Le cadeau maudit des Dieux

ft. Heracles Karpusi

Dix minutes, c'est long. Bien trop long quand on attend une réponse à sa question. Mais c'était toujours ainsi avec le grec. Nonchalant, il prenait -trop- le temps de vivre. De marcher. De bouger. De parler, même. Il fallait juste ne pas être pressé.

Alors Meredith s'enfonça avec mollesse dans le canapé. Il avait les gâteaux pour patienter de toutes façons. Il en grignota un, puis un deuxième et entama même un troisième biscuit. Pas mauvais.

Enfin, le méditerranéen retrouva l'usage de la parole.

« Je n’arrive pas à faire apparaître des chats… »

L'un des sourcils mutants et bien trop fournis du gallois se souleva à cette soudaine révélation et plusieurs choix se proposèrent alors à Meredith.

Le premier était bien évidement l'hypothèse onirique. Lui, en plein rêve, à s'imaginer des plateaux volants et un Heracles aux propos totalement décousus. Ce qui serait cohérent s'il était vraiment en train de dormir. Pourtant Meredith avait exécuté avec soin le test du "pince moi pour voir si je rêve vraiment" et ce dernier c'était révélé négatif : c'était bel et bien le monde réel.

La deuxième hypothèse était tout simplement que le grec nageait en plein délire. Pas assez de sommeil, manque de chat, absence de moussaka dans l'estomac ou que sais-je encore. Il y avait peut être même un sens philosophique profond à cette réplique farfelue... Très profond.

Et la dernière ? C'est l'option folie, celle où c'est Meredith qui déraille complètement. Mais mieux valait ne pas l'envisager et rationaliser tout cela.

« Ça, c'normal, mec. T'as pas encore d'super pouvoirs d'invocation d'chats que j'sache. Ou d'super pouvoirs tout court, d'ailleurs. »

Il eut un blanc, puis le gallois répéta plusieurs fois dans sa petite tête ce qu'il c'était passé. Ce qu'il venait de dire. Et il ajouta, histoire d'être sûr :

« Attends, c'toi qu'a fait bouger l'plateau ? »

Et Dieu sait que la réponse à cette question pouvait tout changer. Absolument tout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 18
Date d'inscription : 30/05/2018

Information
Capacité: Manipulation télékinésie
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Lun 18 Juin - 15:30
« Ça, c'normal, mec. T'as pas encore d'super pouvoirs d'invocation d'chats que j'sache. Ou d'super pouvoirs tout court, d'ailleurs. »

Pas de super pouvoirs ? Mais pourtant il venait de faire voler un plateau, non ? Et puis les rêves n’avaient aucune logique. Pourquoi chercher de la logique dans ce rêve ? Pourquoi Pays de Galles lui parlait de super pouvoirs alors qu’il l’avait vu faire léviter un plat de biscuits ?

« Attends, c'toi qu'a fait bouger l'plateau ? »

«  Bien sûr. C’est un rêve. Tout est possible dans un rêve. Alors je devrais pouvoir faire apparaître des chats.  »

Une minute.
Peut-être ne rêvait-il pas après tout ? Il n’avait pas envisagé cette possibilité tant il croyait être en train de dormir mais et si l’option « éveillé » s’avérait être la bonne ?
Un nouveau champ de possibilité s’ouvrit au Grec qui regarda le Gallois et ses biscuits sous un nouvel angle. Celui du monde réel.
Il venait de faire léviter un plat et ce n’était pas un rêve. Tout dans cette phrase semblait illogique et absurde. Mais et si c’était vrai ?
Si il faisait fonctionner un peu son cerveau, il se rappelait de Francis, Francis qui a empoisonné Écosse et qu’il avait dû soigner. Francis qui se plaignait sans arrêt que son pouvoir pouvait tuer les autres.
Si le Grec pouvait à premier vu penser que le Français avait chopé un virus étrange, il n’était peut-être pas le seul. Ou alors ce n’était pas un virus mais vraiment des super pouvoirs.
Incroyable.

«  Les Dieux ne font jamais de cadeaux innocent.  »

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 10
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : dans le QG

Information
Capacité: Force
Vie:
25/25  (25/25)
Inventaire:
Mar 19 Juin - 20:14


Le cadeau maudit des Dieux

ft. Heracles Karpusi

Encore une ou deux bouchées et le gallois termina son énième biscuit. A ce rythme là, le plateau serait vide en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Et tout ce vilain sucre ? Direction les petites poignées d'amour <3

« Bien sûr. C’est un rêve. Tout est possible dans un rêve. Alors je devrais pouvoir faire apparaître des chats. »

Pour seule réponse, Meredith hocha la tête à la négative. Il n'eut même pas besoin d'argumenter le pourquoi du comment ce n'est pas un rêve que le chemin de pensée du grec le conduisit à la même conclusion.

« Les Dieux ne font jamais de cadeaux innocents »

Un point pour Heracles. Le gallois fut bien obligé d'être du même avis que lui. Bien qu'il soit un chrétien convaincu et qu'il avait abandonné depuis longtemps les dieux païens, Meredith ne contredit pas le grec. Chacun ses croyances, après tout et peu importe quel nom donne-t-on aux forces divines : le résultat est le même.

« Cadeau, c't'un bien grand mot. Une punition p't'être ? Un fardeau ? »

Certains pouvait le voir ainsi, oui. Il pensait notamment à Francis et son toucher empoisonné, lui empêchant le moindre contact humain. Un calvaire pour le blond vu son humeur épouvantable. Un châtiment, qui sait ? Le gallois n'avait pas encore trouvé de désavantage au sien, vu qu'il se contrôlait le plus possible. Hormis peut-être le risque de tout détruire sur son passage...

Meredith posa les yeux sur sa marque rouge. L'observa un peu, se questionnant intérieurement, avant de lever sa main pour présenter la tâche au grec.

« Ton truc d'faire léviter les objets, t'crois qu'c'est lié à c'qu'on a sur la main ? »

Très certainement même. Mais la véritable interrogation de Meredith était tout autre et il ne tarda pas à dire le fond de sa pensée.

« Et t'penses vraiment qu'ça vient des Dieux et pas d'autre chose ? »

Démon, malédiction, maladie, mutation... La liste des possibilités est longue et nos amis n'ont aucun véritable indice.

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Last Judgment :: Terre désolée :: QG-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: