Hetalia Last Judgment
Depuis toujours l'humanité à mené une longue quête pour atteindre l'immortalité. Au cours du temps, les humains ont remarqués la présence d'individu ayant cette capacité de traversé le temps hors de l'échelle de vie humaine. Les nations.




 :: Survivance :: Inscription Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si quelqu'un boit dans ton verre, il connaîtra tes secrets.

avatar
Masculin
Messages : 17
Date d'inscription : 17/10/2015

Situation
Capacité: Poison
Inventaire:
Mer 28 Fév - 20:17

▬ ft. personnage de série / artiste

Âge : 26 Ans
Nation : France
Sexe : Masculin
Capacité : ...
Orientation : Bisexuelle

Code : ...

Pseudonyme : ...
Âge : ...
Commentaire : ...

A votre propos
Bonnefoy Francis
Caractère
15 Lignes minimum
15 Lignes minimum
15 Lignes minimum
Physique

15 Lignes minimum
15 Lignes minimum
15 Lignes minimum

Signe(s) distinctif(s) : Tatouage, tache de naissance, accessoire particulier, etc...
Histoire

L’obscurité…
Ce n’était pas l’obscurité nocturne, mais une obscurité en plein jour. Une éclipse avait-elle lieu ? Non ce n’était pas ça, c’était beaucoup plus que ça. Plus terrifiant, sans le côté fascinant.
Les yeux rivés sur le ciel encombré de nuage noir, cachant la luminosité solaire, Francis ne bougeait plus. Il se trouvait au balcon de sa chambre, incapable de détacher son regard de l’effrayant spectacle. Que se passe-t-il ? Il n’en savait rien. Mais a entendre les cris épouvantés de la population, il se doutait bien que rien n’était normal.
Cette situation pesante dura bien une longue semaine. La mélodie stridente de son téléphone, il l’entendait encore dans sa tête, tellement la mélodie s’était entêté durant ses sept jours. Son gouvernement, son président, quelques amis, le pauvre Italie. Tant d’appel, mais toujours une unique réponse.
« Je ne sais pas. »
D’un geste fatigué le français se massa la nuque. Le soleil était revenu, mais quelques choses en son fort intérieur hurlé. Son instinct hurlait, quelques choses n’allait pas.
Il sortit dans les rues de Paris, rassurant quelques passants, leur souriant. Au fil des jours tout le monde semblait oublier l’incident. Mais tout cela se stoppa.

Francis était appuyer contre un mur, le corps tremblant, la respiration haletante. La télévision hurlant les terrifiantes nouvelles. Comme si un cauchemar venait ronger la terre, des créatures monstrueuses ravagés les villes. Tuant des innocents, teintant les rues de rouge, gorgeant la terre de larme.Sa tête bourdonnait et sa main lui démangeait, une tâche commençait à apparaître. Il la frotta de toutes ses forces mais elle restait là. Le narguant, souillant sa peau parfaite. Une immonde tâche verte, le retour de la peste ? Il était hors de question que qui que ce soit la voit. Une chance, dans son armoire il lui restait une paire de gant en tissu blanc immaculé.

Cette journée de conseil fut des plus éprouvante. Francis était heureux de revoir tout ses camarades, mais il aurait préféré d’autre circonstance, regrettant les anciennes réunions ennuyeuses. Il taquina son rival de toujours, se moquant de sa présence. Lui qui voulait se détacher des autres, il revenait en quatrième vitesse lorsqu’un soucis pointé le bout de son nez. Il enlanca avec tendresse Canada, alors le mal s’étendait vraiment partout ? Il en était désolé. La seule chose qui le rassura, c’est que malgré la situation tout le monde restait fidèle à lui même. Angleterre était exécrable à souhait, Amérique restait bruyant, Grèce faisait preuve d’autant d’énergie que d’habitude. Mais le contenu de la réunion balaya toute sa joie. Les explications étaient atroces à ses oreilles, et la mort soudaine du scientifique finissa de glacer l’atmosphère.

Ses dents serraient, Francis essayer d’occulter la douleur foudroyante qui lui étreignait le bras. Il se redressa dans son lit, fixant son bras bandé. Cette blessure illustrait à ses yeux toute l’horreur qui rongeait son pays. Pour ralentir la progression des créatures, les forces armés avaient été déployé, des barricades étaient construite. Il était dur de tenir le gouvernail d’un navire ballottait par les eaux du chaos. S’était dans les barricades qui avait été blessé, en protégeant une femme et un enfant qui tentait de s’éloigner du conflit. Il était resté jusqu’au bout, jusqu’à que la zone de danger soit évacuer. Un mois que cela durait, il fallait trouver un moyen de stopper ça. Pour résoudre un problème il fallait s’attaquer à sa racine. Et grand frère allait déraciner le problème, foi de Francis Bonnefoy. Il appela rapidement Suisse, peut importe la situation, son voisin restait aussi aimable qu’une porte de prison. Ensemble ils discutèrent de la situation, et de l’idée de transformer le laboratoire Conquest en QG. Suisse était retissant, mais le français lui promit que son éternel neutralité resterait intacte. Le pacte fut scellé, le laboratoire deviendrait le QG, le sanctuaire des nations en quête d’une solution. Rapidement le français contacta toutes les nations qu’il pouvait, leur expliquant le projet, et leurs donnant rendez vous au QG.

Au bout d’une semaine Francis quitta la capitale. Pendant une semaine il avait essayé de stabiliser au mieux la situation, pour pouvoir partir l’âme en paix. Une longue semaine, où rien n’allait comme il le souhaitait. Cela devenait rageant. Mais son peuple tenait bon, restant debout, fier dans la difficulté.  Francis eu un léger sourire, il tiendrait bon également. Il s’approcha des chaînes montagneuse Suisse, serrant la lanière de son lourd sac. Il y serrait bientôt. Et tous ensembles ils trouveront une solution boutant hors du globe cette menace.

Francis buvait sa tasse de café en silence dans le réfectoire, cela faisait à présent trois jours qu’il était arriver. L’endroit était affreux esthétiquement parlant. Froid, sans âme, tout pour déplaire. Mais il fallait faire avec. Cet endroit était tellement oppressant, la nuit il enchaînait cauchemar sur cauchemar. Et toujours le même à croire que tout ses événements chaotiques commençaient à lui peser. Devenait-il vieux ? Ah ça non ! Jamais.


___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Last Judgment :: Survivance :: Inscription-
Sauter vers: